Repères biographiques

Joëlle Morosoli

joelle

Titulaire d’un doctorat de l’Université Paris 8 en Esthétique, sciences et technologie des arts, Joëlle Morosoli élabore des sculptures en mouvement depuis une trentaine  d’années. Elle a réalisé plus d'une trentaine d’expositions individuelles et, parmi les expositions collectives d'importance, on peut nommer celle du Centre Georges-Pompidou. En art public, elle a réalisé plus d'une vingtaine d’œuvres dont celle au Palais des Congrès de Hull et celle du Centre Mère-Enfant, à Québec. Cofondatrice de la revue Espace, elle a été adjointe à la direction durant une dizaine d’année. Écrivaine et poète, elle a remporté en 1986, le deuxième prix Robert-Cliche pour le roman Le Sablier de l’angoisse. Elle a publié une fiction Le Ressac des ombres, aux éditions l’Hexagone, en 1988, et un recueil de poésie, Traînée rouge dans un soleil de lait, aux Éditions Naaman, en 1984. Elle est l’auteur d’un important essai, L’Installation en mouvement – Une esthétique de la violence, publié aux Éditions d’art Le Sabord, à Trois-Rivières, en 2007. Actuellement, Joëlle Morosoli enseigne les arts au Cégep de Saint-Laurent et y coordonne les activités du Département d’arts visuels et d’histoire de l’art.

 

Rolf Morosoli

Rolf Morosoli mène une double vie entre le laboratoire et l’atelier, troquant le sarrau pour la salopette, oscillant entre la rigueur scientifique et celle de l’ingénierie. Après avoir complété ses études à l’Université de Genève en biochimie, il émigre au Québec où il rédige sa thèse de doctorat à l’Université Laval, puis poursuit des études postdoctorales. Chercheur au Conseil National de la Recherche du Canada, à Ottawa, il s’initie aux techniques biogénétiques. En 1982, il obtient un poste de professeur-chercheur à l’Institut Armand-Frappier où il dirige son laboratoire, publie des articles scientifiques avec son équipe tout en assumant le poste de directeur du programme de doctorat en biologie. La contribution de Rolf Morosoli, par son approche scientifique et technique, permet la réalisation d’une œuvre sculpturale singulière où la complicité et le respect en constituent la trame.

 



© Joëlle Morosoli 2017 — Tous droits de reproduction et de diffusion réservés.