Symposium international Art-nature multidisciplinaire 2015 — Val David (Québec)

L’érosion des peuples

Encerclant le tronc de l’arbre, un bracelet d’or se prolonge par une corde tendue à l’oblique jusqu’au sol. Cette corde large et massive est tressée de tissus et d’objets culturels des différentes nations autochtones qui occupent l’Amérique du Nord au Sud. Au-dessus de la corde, des couteaux aux armoiries anglaises, françaises, espagnoles, hollandaises et portugaises se balancent de droite à gauche inlassablement l’effilochant, l’usant et l’amenuisant jusqu’à la réduire en un fil qui près du sol disparaît sous un tumulus. Le balancement de ces couteaux sur la corde érode et use inexorablement cette culture autochtone qui finit par disparaître enterrée sous un tertre sans rites funéraires pour en adoucir la perte.

Dimensions : 2,5 m de hauteur x 3 m de longueur x 1 m d’amplitude.

Matériaux : arbre dans la forêt ; balanciers en acier inoxydable de 1 m x 30 cm ; corde tressée de tissus amérindiens, lanières de cuir, plumes ; bracelet d’aluminium anodisé or ; mécanique, moteur et minuterie.